Accueil / Actualité du CROS / Le Dispositif Local d’Accompagnement collectif Sport en Bretagne
logoDLASite2

Le Dispositif Local d’Accompagnement collectif Sport en Bretagne

WP_20171011_002Le Dispositif Local d’Accompagnement (DLA), c’est quoi ?
Dans le cadre du soutien aux activités d’utilité sociale créatrices d’emplois sur le territoire breton, le Dispositif local d’accompagnement porté par les structures Bretagne Active, l’Espace Associatif, Réso Solidaire et la CRESS a pour mission de favoriser la consolidation économique des structures du territoire développant des activités d’utilité sociale et créatrices d’emplois.

A cette fin, le DLA propose un accompagnement sur-mesure, pragmatique et opérationnel, impliquant la mobilisation des responsables autour de la consolidation de leurs activités et de la diversification de leurs ressources, en les conseillant et en les dotant d’outils pertinents et adaptés à leur situation spécifique.

Les dates clés :

En 2016, dans un contexte économique de plus en plus complexe et incertain pour les associations sportives (transformations du mode de financement public, nouvelle organisation territoriale : Loi NOTRe, montée en puissance des EPCI), le CROS Bretagne et les CDOS, qui avaient travaillé de concert sur leur Projet Sportif Territorial, ont identifié, après enquête auprès des ligues régionales et des comités départementaux, un important besoin d’accompagnement dans leur structuration au service des clubs.

En mars 2017, lors de l’Assemblée Générale du CROS, il est donc proposé aux disciplines de participer à un DLA (collectif mais propre à leur discipline) sur la problématique suivante : Comment la ligue, le comité régional et les comités départementaux peuvent-ils se structurer efficacement et de manière cohérente au service du développement de l’activité sportive portée par les clubs, tout  en prenant en compte les missions fédérales. Problématique qui sera étudiée à travers 3 axes : le projet sportif territorial (PST), les ressources humaines et  les modèles économiques au service du projet.

10 disciplines (55 structures dont le CROS et les CDOS) intègrent cette démarche.

En mai 2017, pour initier le travail, un COPIL  DLA est mis en place, il est composé du CROS Bretagne, des  4 CDOS (Côtes-d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Morbihan) , du CNOSF (centre de ressources DLA sport) et de la CRESS (porteur régional du DLA). Les  10 disciplines sont également conviées à une réunion plénière, 9 sont présentes.

Cette réunion permet de dresser un portrait de chaque discipline avec ses spécificités, elles peuvent également exprimer leurs préoccupations et formaliser leurs attentes quant au DLA :
– Une culture commune pour un projet associatif au service des adhérents ;
– Un appui méthodologique pour élaborer un PST fédéral partagé et décliné sur les territoires par chaque discipline (pas un PST clé en main) et entre les disciplines au service des clubs ;
– Une structuration du secteur sportif et une vision prospective dans un contexte qui a beaucoup évolué.

Cette rencontre met également en exergue des problématiques partagées par l’ensemble des disciplines présentes telles que : la mauvaise perception des comités par les clubs, les difficultés liées à la gouvernance bénévoles-salariés, les problèmes d’infrastructures et la baisse des subventions.

A partir de tous ces éléments, en juin et juillet 2017, un cahier des charges est réalisé et un consultant sélectionné, en l’occurrence le Cabinet Samson. Sa tâche consiste à accompagner les 10 disciplines, ainsi que les CROS et les CDOS, dans l’élaboration et la mise en œuvre de leur PST à partir des prérogatives fixées par le cahier des charges.

Mi-octobre 2017, le cabinet Samson présente aux disciplines sa méthodologie comprenant  2 phases : le diagnostic et l’appui méthodologique.

Les mois d’octobre et de novembre sont consacrés à la phase 1 (Etat des lieux par discipline : autodiagnostics et outil d’analyse financière / entretien avec les dirigeants, CTS et salariés)

En décembre 2017, une analyse du diagnostic est réalisée, suivie par une réunion du COPIL ayant pour objectif la restitution de la phase 1 et la préparation de la phase 2 qui sera présentée en janvier 2018 aux différents protagonistes.

De février à juin 2018 : La phase 2 (qui diffère un peu entre les ligues/comités et le CROS/CDOS) consiste à accompagner et à outiller les disciplines (élus et salariés) dans la construction de leur PST via un appui méthodologique.

Lors de séances de travail individuelles ou collectives, cette étape va permettre à chaque discipline de travailler sur sa structuration, son fonctionnement ; sa gouvernance et sa relation aux autres disciplines ; sa relation aux partenaires ; son modèle économique ; l’élaboration d’indicateurs pour évaluer la mise en œuvre du PST. Cette 2nd phase s’achèvera par une restitution finale élargie aux partenaires.

A l’issu de ces mois de travail et de réflexion, chaque acteur possèdera, en plus d’une culture territoriale partagée, des outils pour analyser et développer sa discipline au niveau régional (projet sportif territorial) et par delà, une structuration du secteur sportif et une vision prospective dans un contexte en mutation.

Liens utiles :

Centre de Ressources national DLA Sport : http://www.info-dla.fr/

CRESS (porteur régional Bretagne du DLA) : https://www.ess-bretagne.org/c2ra.html